SanSim en vacances

Un aperçu de PyeongChang 2018

En cet hiver 2017 à PyeongChang, on est au coeur des préparatifs en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2018. Le Korea Train ExpressKTX, le système de transport ferroviaire à grande vitesse de la Corée du Sud, étend son réseau en ajoutant une liaison Séoul – PyeongChang qui sera mise en service cette année. À Alpensia, pôle majeur de la tenue des événements, on y bâtit un stade où se dérouleront les cérémonies d’ouverture et de clôture qui sera démantelé à la fin des JO. À cela s’ajoute la construction du village olympique, d’un tremplin de sauts à ski, d’un centre de biathlon, d’un centre de ski de fond, une piste de bobsleigh, de luge et de skeleton, etc. Bref, on est en pleine effervescence.

Comme nous sommes à un an des JO, des épreuves ont lieu cet hiver afin de tester les nouvelles installations. Lorsque de notre passage, l’élite des biathlètes avait rendez-vous pour la 7e étape de la coupe du monde de biathlon. Nous avons été voir le Sprint 10 km des hommes entourés de quelques fervents spectateurs venus de partout. Même s’il y avait peu de spectateurs, j’ai adoré assister à cet événement car ça donne une petite idée de ce à quoi peut ressembler une compétition de grande envergure.

Yongpyong est la station de ski où se dérouleront les épreuves de slalom et slalom géant et en cette belle journée ensoleillée, nous en avons profité pour faire quelques descentes! Ouf! Pas facile la première descente après tant d’années passées sans skier!

Remarquez ici qu’on écrit PyeongChang et non Pyeongchang (« C » majuscule) pour éviter toute confusion possible avec Pyongyang la capitale de la Corée du Nord. De plus, PyeongChang a comme surnom « Happy 700 » car cette région se situe à une altitude moyenne de 700 mètres et ce serait l’altitude idéale pour le bien-être des humains et des animaux. Je vous laisse le soin de nous informer de l’existence d’une documentation scientifique à ce sujet!

PyeongChang est sans doute l’endroit où nous aurons vu le plus grand nombre d’étrangers car je dois mentionner que jusqu’à maintenant, il n’y en a pratiquement nulle part. J’irais même jusqu’à dire que de toute notre vie de globe-trotter, la Corée du Sud est probablement le pays où nous rencontrons le moins de voyageurs étrangers. Même pas aperçu un Allemand ou un Français à ce jour, ce qui est plutôt rare.

5 reflexions sur “Un aperçu de PyeongChang 2018

  1. Yves

    Suite à votre blog, je déménage de Baie-St-Paul vers le sommet des caps en regard du Massif de Petite-Rivière-St-François quI est à 740 mètres pour y vivre au moins 100 ans … C’e sera mon « Happy 740 » !!!

  2. Christian O.

    On dirait vraiment que vous aviez la station de ski à vous seuls. C’est quand même pas piqué des vers!
    Pour le 700 m, un balayage rapide « des internets » n’a rien produit d’intéressant. Tentez-vous de propager des faits alternatifs?!?

    Enjoy! Bonne route.

      1. Jinny

        C’est Mély qui va être contente de savoir que sa super marraine est de retour sur ses planches de ski! ;0)

Répondre à Christian O. Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *