SanSim en vacances

Buenos Aires : Nocturne

Dans la grande capitale, ce ne sont ni les sorties ni les activités culturelles qui manquent après le coucher de soleil. Le seul petit hic, c’est qu’il faut être prêt à sortir très tard. Il a d’ailleurs fallu que j’ajuste mon horloge biologique. Lorsque nous arrivions au restaurant vers 21h30, nous étions presque certains d’avoir une table, car nous étions les premiers arrivés. En sortant vers 23h30, les gens faisaient la queue pour entrer.


Restos et cafés
À la suggestion de Patricia et Denis, nous sommes allés à La Cabrera dans Palermo Soho et nous n’avons pas été déçus. Nous y sommes allés avec le classique bife de chorizo dont les Argentins sont si fiers. Quelle quantité de viande y avait-il dans une portion complète? 750 grammes, nous a indiqué le serveur. Bon d’accord, allons-y avec la demi-portion… à deux!!! Lorsqu’on nous a servis, pas moins de 13 petits plats accompagnaient notre pièce de bœuf. Non seulement c’était copieux, mais c’était également savoureux!

Nous avons également beaucoup aimé Las Cholas dans Las Cañitas où se marient trois éléments faisant le succès d’un restaurant : ambiance agréable, repas délicieux et prix raisonnables.

Je m’en voudrais de passer sous silence un petit endroit que nous avons fréquenté tout au long de notre séjour à Buenos Aires : Zingara. Il s’agit d’un petit bistro de quartier à deux pas d’où nous habitions et où nous nous rendions environ trois ou quatre fois par semaine. Parfois, c’était simplement pour prendre un petit café en prenant des nouvelles du Québec sur internet, d’autres fois pour boire une bière en regardant un match de fútbol ou encore pour y déguster un succulent repas. Nous y avons même vu un spectacle musical de flamenco. Zingara est un endroit sans prétention au personnel accueillant.


Voici quelques cafés anciens de la ville qui valent le détour : Tortoni, Las Violetas et Richmond pour n’en nommer que quelques-uns. Pour un café sans égal, rendez-vous au Clásica y Moderna sur Callao.

Spectacles
Pour voir du tango, il y a deux possibilités. La première consiste à assister à ce que les Argentins appellent un show. C’est une performance scénique avec orchestre regroupant des danseurs qui en mettent plein la vue. C’était le cas de l’excellent spectacle Tango-a-Tierra auquel nous avons assisté au Centro Cultural Borges. La seconde alternative est d’aller dans une milonga. Une milonga est un lieu où quiconque désirant faire quelques pas peut s’y adonner. Le niveau des danseurs va de débutant à professionnel. Salón Canning est une milonga traditionnelle où nous avons passé un agréable moment.

Pour voir du théâtre ou voir une comédie musicale, c’est sur Corrientes que ça se joue. Nous sommes allés voir Baraka et disons que nous n’avons pas choisi la plus facile. Ils parlaient hyper rapidement, coupaient les mots, utilisaient beaucoup d’expressions locales. Disons que nous avons eu beaucoup plus de facilité avec les films argentins que nous avons vus au cinéma.

À la Heladeria El Vesuvio, on y présente un spectacle plus particulier. Oui oui, un spectacle dans un endroit où ils vendent des glaces. En vedette, des gens d’un certain âge habillés sur leur 36 se relayent pour offrir leur puissante voix au public. Ils chantent nostalgiquement et passionnément au rythme du tango. C’est un peu comme ça que j’imaginais les rencontres des poètes du Paris d’autrefois, tout en poésie évidemment.

Une réflexion au sujet de “Buenos Aires : Nocturne

  1. Anonymous

    Cette ville semble tout à fait charmante!
    Vous êtes chanceux, je vous envie!
    Vos photos de repas donnent faim!
    Avez-vous essayé le tango?

    Danielle
    xxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *