SanSim en vacances

Cerro Fitz Roy vs Cerro Torre

Dans le coin gauche, mesurant 3405 mètres, âgé entre 15 et 21 millions d’années, le champion toute catégorie : « Cerrooooo Fitz Roy« . Dans le coin droit, du même âge que son opposant, mesurant 3128 mètres, l’aspirant numéro un : « Cerrooooo Torre« .


Au coeur du Parc national Los Glaciares, c’est dans le village d’El Chaltén fondé en 1985, le plus jeune d’Argentine, que nous avons établi notre camp de base. À notre arrivée, nous nous sommes enquis des prévisions météorologiques pour les deux prochains jours. Bonne nouvelle, le combat aura lieu sous un soleil radieux et des vents calmes, conditions plutôt inhabituelles dans ce parc.

Lors du premier round, un aller-retour sur le sentier menant à la Laguna de los Tres (750 mètres de dénivellation, 24 km) permet de découvrir un lac d’un turquoise étincelant gisant au pied du glacier Rio Blanco. Ce tableau est dominé le Cerro Fitz Roy, en très grande forme, et par ses deux acolytes : Poincenot et Saint-Exupéry. Le résultat est d’une beauté et d’une force hors du commun tellement ces hauts sommets sont imposants et paraissent invincibles.


Dans le second round, légèrement moins soutenu que le précédent (400 mètres de dénivellation, 23 km), le Cerro Torre nous montre ses dents effilées. Du point de vue Maestri situé sur la moraine bordant la grise Laguna Torre, le panorama est tout simplement spectaculaire.



À l’issue d’un combat acharné, c’est par décision unanime que nous déclarons le Cerro Fitz Roy vainqueur, conservant ainsi son titre de grand champion du Parc national Los Glaciares.

Pendant l’entraînement des combattants, nous avons vu en chemin des oies, des flamands roses et des condors andins dévorant un corps de guanaco.


5 reflexions sur “Cerro Fitz Roy vs Cerro Torre

  1. mikael.beck

    Et bien je vois qu'il y en a qui ont eu de la chance !! Au moins grace a vous on sait desormais ce que l'on a rate ! Superbe la vue depuis le lago de los tres. Nous c'etait voile blanc!

  2. Yves

    Comme toujours, les images sont éloquentes.
    Le Fitz Roy et ses voisins sont tout aussi ahurissants que les tours et les cornes du parc Torres del Paine.

  3. Vincent

    La photo avec la route et les montagnes en arrière est vraiment surréaliste : on dirait un montage tellement le contraste est important entre ces hautes cimes et le reste du paysage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *