SanSim en vacances

Conduire au pays de Skippy

Ayant loué une voiture pour sillonner les routes du pays, la conduite automobile en Australie s’avère un sujet inévitable.
Après tout le temps passé en Inde et au Sri Lanka où les chauffeurs roulent sur la voie de gauche, nous croyions que ce serait simple. Et bien pas du tout! Nous venons de prendre conscience à quel point le nombre de réflexes que nous avons développés en conduisant est grand. Lorsque nous sommes au volant de notre super Toyota Yaris (elle est différente de la tienne Keven!), combien de fois avons-nous :
  • Ouvert la portière de gauche pensant que c’était celle du côté conducteur?
  • Tenté d’attraper la ceinture de sécurité du côté gauche?
  • Voulu retirer le frein de stationnement de la main droite?
  • Essayé de changer de vitesse de la main droite?
  • Donné un coup d’essuie-glace en voulant mettre le clignotant?
  • Eu le réflexe de regarder à gauche avant de regarder à droite lorsque nous attendions à une intersection?
  • Roulé sur la voie de droite pensant qu’il s’agissait de la voie lente?
Nous devons même réfléchir sur l’ordre à suivre avant d’effectuer un dépassement ou simplement pour arrêter le véhicule (1re vitesse, frein de stationnement, retirer la clé, dégager les pédales, etc.). Bref, ça prend quelques jours pour s’habituer et encore là, arrivés à une intersection ou un carrefour giratoire, nous ne cessons de se rappeler mutuellement quelle voie nous devons emprunter. Heureusement, les pédales sont au même endroit : accélérateur à droite et embrayage à gauche.
À Melbourne, le niveau de difficulté augmente d’un cran en raison de la présence de tramways et de sens uniques, ce qui exige une concentration maximale. Malgré nos efforts, nous nous sommes retrouvés dans une situation plutôt stressante en pleine heure de pointe : interdiction de tourner à gauche, interdiction de tourner à droite, interdiction d’aller tout droit et un tramway qui s’en vient!!! Deux gentils policiers nous ont rapidement sortis de l’impasse en nous autorisant d’un signe de la main à tourner à droite, le tout suivi d’un thumbs up de leur part. Ouf!!!
Fait intéressant, si vous pensiez que les pancartes de stationnement les plus complexes à comprendre se trouvent à Montréal et bien détrompez-vous car nous avons trouvé plus ardu à décoder à Melbourne!

9 reflexions sur “Conduire au pays de Skippy

  1. Julie Tourville

    J'aurais aimé être un p'tit oiseau pour vous observer les premières minutes, heures et jours de conduite hihihihi
    Bonne route!

  2. Anonyme

    Une expérience de plus dans votre sac!
    Je sens que je donnerais plusieurs coups d'essuie-glace moi aussi. Les réflexes primeraient.
    C'est assez embêtant ces pancartes de stationnement!
    Que signifient 1/2 P, 1P, 2P ?
    Dani.
    xxx

  3. Anonyme

    Evan s'en veut d'avoir oublié de vous expliquer comment il faut « tourner à gauche pour tourner à droite » à Melbourne ! 🙂 Fr. S

    1. Sandra & Simon

      Fred, dit à Evan que nous avions eu un écho de notre ami Stephane B. mais que rien ne valait de le fait de le découvrir soi-même pour comprendre comment ça fonctionne! Nous avons testé le tout en prenant soin de suivre une autre voiture. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, je vous l'explique comme si l'intersection en question se trouvait au Québec. Imaginez que vous êtes à une intersection et que le feu est vert et que vous voulez tourner à gauche. Pour ce faire, il faut vous ranger à droite, devant les autos qui attendent au feu rouge (transversalement), pendant que les voitures qui vous suivent et qui veulent aller tout droit vous dépassent par la gauche. Dès que votre feu devient rouge, vous pouvez tourner à gauche sur le feu vert de ceux qui attendent transversalement. C'est simple, non?! Totalement inimaginable chez nous!

  4. Anonyme

    Hello, cela doit être déroutant, on y pense pas quand on a jamais été dans une telle situation…merci de nous dire au bout de combien de temps vous ne verrez plus de différence ou que vos réflexes se seront adaptés!
    bonne continuation de voyage…je vous envie. Isabelle B (LQ)

    1. Sandra & Simon

      En ce moment, ça fait une dizaine de jours que nous avons la voiture et aujourd'hui, j'ai encore donné plusieurs fois un coup d'essuie-glace au lieu de mettre le clignotant. Par contre, nous roulons assez automatiquement sur la voie de gauche.

  5. Christian O.

    Conduite à gauche et volant à droite?
    Pour le dépassement à droite, la plupart des Québécois seraient à l'aise considérant le nombre d'abrutis qui sont dans la voie de gauche en permanence.
    En ce qui concerne la trappe à Melbourne, quelle est la vraie solution sans policier? Commettre un larcin?
    Bonne route!

  6. Anonyme

    En plus, tu dois sortir ton bras "droit" sur le bord de la fenêtre pour faire ta frais!!! Ça c'est mêlant! 😉
    Jin xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *