SanSim en vacances

Dix jours dans la Cordillera Huayhuash

Abner y Jhon : pueden leer la versión española al final.

Une journée typique dans la Cordillera Huayhuash en compagnie de notre guide Abner et de notre muletier Jhon se déroule comme suit : le lever a lieu vers 6h30 à la suite d’une nuit frôlant le point de congélation. Après avoir englouti un copieux déjeuner, nous prenons la route. Tous les jours, nous traversons un col dont l’altitude varie entre 4700 et 5000 mètres. On fait pique-nique sur le sentier et l’arrivée au campement se fait en après-midi. Lorsque nous y sommes, une bonne soupe chaude nous attend et nous revigore. Nous soupons à la lumière du jour et vers 19h, nous regagnons nos tentes car la fraîcheur des montagnes nous envahit.
Mais qu’est-ce que la Cordillera Huayhuash?
La Cordillera Huayhuash, c’est l’endroit où nous avons pu admirer des paysages les plus pittoresques les uns que les autres. Les sommets andins nous ont tenu compagnie tout au long du parcours. Certains d’entre eux nous semblaient si près et pourtant ils étaient si hauts et si majestueux. Des lacs glaciaires fabuleux jalonnent le sentier et offrent de beaux campements.

A deux reprises, nous avons pu bénéficier de sources d’eau chaude naturelle. Quel bonheur de pouvoir détendre ses muscles après une journée de randonnée dans les montagnes!

Et que dire de l’hospitalité et l’amabilité de notre guide Abner! Tout d’abord, mentionnons qu’il nous a offert le gîte dans sa maison d’adobe (adobe : mélange de terre, d’eau et de paille).

Il s’avère être un excellent cuisinier. Il nous a fait découvrir moultes variétés de pommes de terres. Il sait concocter la quinua (quinua : céréale originaire des Andes) de différentes façons : en soupe, en gruau le matin, etc. Nous avons également pu déguster des truites pêchées dans la lagune près d’un campement. C’est avec une grande fierté qu’il nous a fait partager les splendeurs de son coin de pays.
Abner imitant le condor :

La seule ombre au tableau sur ce trek est que, croyez-le ou non, Simon a été malade : une turista en bonne et due forme. Il a dû monter à dos de mule durant deux jours tellement il se sentait faible.

La longueur et l’altitude peuvent contribuer à rendre ce circuit épuisant. De plus, ce parcours ne comportant aucun refuge ni chalet de montagne, le confort s’y trouve considérablement réduit. Dans son ensemble, ce trek laissera des traces indélébiles dans notre mémoire tant par ses beautés que par les sensations ressenties. Yves, ça te donne envie de revenir au Pérou? 🙂

Nous avons fait la première partie du trajet avec Miranda et Andy, un couple fort charmant de Belgique. Voici les deux groupes réunis. A partir de là, nos chemins allaient se séparer :

Simon avec la barbe / Simon sans la barbe :


Que préférez-vous?

Un día típico en la Cordillera Huayhuash con nuestro guía Abner y nuestro arriero Jhon es como así : nos levantamos a las 6:30 después de una noche un poco fría. Comemos un gran desayuno y comensamos a caminar. Todos los días, cruzamos un paso a una altura que varía entre 4700 y 5000 metros. Tomamos el almuerzo y llegamos al campamento en la tarde. Allà, una buena sopa caliente nos espera y nos vigoriza. Cenamos a la luz del día y a las 19:00, volvemos en nuestra carpa antes que haga demasiado frío.

¿Pero que es la Cordillera Huayhuash? La Cordillera Huayhuash, es el lugar donde pudimos admirar paisajes los más pintorescos los unos que otros. Las cumbres andinas estaban con nosotros durante todo el trek. Algunos nos parecían tan cerca y con todo eran tan altos y tan majestuosos. Habían lagos glaciales fabulosos que ofrecen bonitos campamentos. En dos ocasiones, pudimos beneficiar de fuentes de agua caliente natural. ¡Qué felicidad de poder aflojar sus músculos después de un día de excursión en las montañas!

¡Y que decir de la hospitalidad y la amabilidad de nuestro guía Abner! Nos ofreció a dormir en su casa de adobe (adobe : mezcla de tierra, de agua y de paja). El es un cocinero excelente. Nos hizo descubrir muchas variedades de papas. Sabe cocinar el quinua (quinua : cereal originario de los Andes) de diferentas maneras : en sopa, en la mañana, etc. Pudimos también probar truchas pescadas en la laguna cerca de un campamento. Es con un gran orgullo que nos hace compartir los esplendores de su país.

Lo único problema sobre este trek es que Simon estuvo enfermo : una turista real. Debió ascender sobre una mula durante dos días tan él se sentía escaso.

La longitud y la altura contribuyen hacer de este trek un circuito agotado. Además, no hay ningún refugio ni chalet de montaña, entonces es menos accessible. Finalmente, vamos a acordarse de este trek por siempre. ¿Yves, quieres regressar a Perú? 🙂

3 reflexions sur “Dix jours dans la Cordillera Huayhuash

  1. Miranda y Andy

    Allo,
    nous sommes en train de excercer nos francais, but we prefer to continue in
    English !!!!
    We are at Lima airport for our trip back home(snif snif, still very jealous)and have 5 hours to kill.
    You guys have a very nice blogspot and we will try to visit it from time to time.
    It is nice to see some pictures of our trip, we hope that the ones we took will be as nice (;o) so we can exchange some.
    Have a very nice trip in South-America

    Andy y Miranda
    Belgium (but still in Peru)

  2. Stephane Champoussin

    Tout d'abord content d'avoir de vos nouvelles 🙂 car on commençait à trouver le temps long, et ça fait donc bien plaisir de vous lire.

    Ayoye, c'est toujours aussi magnifique mais vu les altitudes des randos ça doit vraiment calmer ! Grâce à vous 2 j'ai maintenant une raison de faire du sport et de me mettre en forme car le Pérou est rentré dans ma liste de coins à visiter !

    Sacré Simon, l'alibi de la tourista tout ça pour faire un tour sur le dos de l'âne LOL !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *