SanSim en vacances

La Quebrada de Humahuaca aux mille coloris

On a tous déjà entendu parler du Lac Titicaca, de la Grande barrière de corail, du Désert du Sahara, des géants de l’Himalaya ou encore du Grand Canyon. Mais comment se fait-il que la Quebrada de Humahuaca dans le nord-ouest de l’Argentine nous était tout à fait inconnue jusqu’à ce jour? C’est un mystère, car cette splendeur naturelle a de quoi rivaliser avec les grandes beautés appartenant à ce monde.


À bord de Volcancito, nous avons effectué un circuit de cinq jours au départ de Salta en compagnie de Donna et Evan, deux charmants Étatsuniens explorant le globe à bord d’un catamaran. Durant ces quelques jours, nous avons parcouru monts et vallées sur des routes parfois difficilement praticables et il nous aurait fallu plus d’une paire d’yeux tellement le paysage était grandiose.

En arrivant à Purmamarca, nous étions totalement subjugués par les montagnes polychromes cernant le village. Voyez le Cerro de los Siete Colores (Colline aux sept couleurs)! N’est-il pas extraordinaire avec ses diverses teintes faisant de nous les sujets d’une fresque en trois dimensions?


Un jour, une carte postale aperçue au hasard nous semblait tellement irréelle par ses montagnes distribuées en éventail que nous sommes partis à la recherche de ce sublime endroit. Du village de Humahuaca, nous avons sillonné une route de 25 km spectaculairement sinueuse jusqu’à un col à plus de 4300 mètres d’altitude. C’est au coucher de soleil que nous avons enfin aperçu la Serrania de Hornocal, le point de vue tant recherché.


Après toutes ces sensations ressenties, comment la nature pouvait-elle nous surprendre davantage? C’est sur la route vertigineuse et bordée de cactus menant à Iruya qu’elle a accompli l’exploit en nous offrant un panorama complètement différent, mais tout aussi fascinant : un canyon soigneusement découpé par l’eau et le vent. Le ravissant village d’Iruya, où vit une communauté indigène, fut un coup de cœur, ce qui nous a incités à y séjourner plus longtemps que prévu.

Dans cette même région, les Salinas Grandes nous ont rappelé les bons moments passés au Salar d’Uyuni en Bolivie, bien que de moindre envergure. Nous n’avons évidemment pas pu résister à réaliser quelques photos insolites!

5 reflexions sur “La Quebrada de Humahuaca aux mille coloris

  1. Yves

    Ave,
    Je me souviens des images bouleversantes et colorées de l’Islande.
    Mais … mais celles de La Quebrada de Humahuaca et de Purmamarca sont renversantes, étourdissantes fabuleuses et les mots me manquent…
    Il n’existe pas d’œuvres de grands maîtres qui soient aussi impressionnants.
    Quel bonheur de participer à la découverte d’une nature si généreuse et mystérieuse.

  2. Anonymous

    Hello les amies,
    Quel voyage magnifique…!!! Des reportages toujours aussi sympathiques et envoûtants. Et des photos ma foi toutes plus belles les unes que les autres. Je vois déjà votre projet de bouquin à votre retour (carnet de bord du capitaine…), question de vous aider à réapprivoiser le Québec 😉

    Luc Leblanc

  3. Julie

    Vraiment sublime comme paysage! Et la route sinueuse dans les montagnes, sensas! Au Québec, on couperait toutes ces courbes pour en faire une chemin large et droit avec des lits d'arrêts!!! Très chic…

  4. Anonymous

    Wow et re-wow!! Les couleurs ressortent bien avec ce beau ciel bleu! Il y en a des minéraux là-dedans, hein!?

    Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *