SanSim en vacances

Lac Inle

Après un éreintant trajet de 15 heures en autobus depuis Rangoun sur une route tantôt sinueuse, tantôt montagneuse, nous avons atteint le village de Nyaung Shwe sur les rives du Lac Inle au petit matin. Nous avons eu de la chance de trouver rapidement un endroit où se poser car au Myanmar, le nombre de touristes croît à une vitesse telle que la demande dépasse largement la capacité d’hébergement et particulièrement au Lac Inle, qui reçoit son lot de voyageurs.

 

Quelques heures de sommeil et nous voilà en quête de découvertes culinaires au marché local où les marchands viennent entre autres y échanger des poissons du lac et des produits des jardins flottants. On s’asseoit donc dans une petite gargote où une charmante dame nous sert un plat typique de la région : les fameuses nouilles Shan. Ça semble extrêmement appétissant mais il y a une épice que je n’arrive pas à identifier et qui ne me plaît pas trop. Un peu plus loin, nous goûtons à la salade de tofu où les habitants assis près de nous nous sourient et nous indiquent gentiment par des gestes de quelle façon manger le plat. Ce tofu, fabriqué dans un village voisin, a la particularité d’être fabriqué non pas à partir de la fève de soja mais plutôt avec des pois cassés jaunes. Délicieux! Simon est en train de devenir un adepte du tofu, surtout lorsqu’on lui sert frit! Comme des frites!
Une façon très agréable d’explorer les villages bordant le lac consiste à louer des vélos pour la journée. C’est ce que nous avons fait et nous avons été enchantés par la beauté des paysages, le sourire des gens rencontrés au passage, les succulentes salades d’herbes et de tofu dégustées en route et le sentiment de liberté éprouvé par cette balade en pleine nature.
Notre séjour dans cette région s’est conclu par la visite de divers villages sur pilotis à bord d’un long et étroit bateau à moteur. Nous nous sommes d’abord arrêtés à Ywama pour la visite du marché d’artisanat qui finalement, est exclusivement fabriqué pour les voyageurs de passage. Il nous a paru des plus désagréable en raison du très grand nombre de touristes (dont nous faisons partie, j’en conviens) et par l’insistance de certains marchands. En revanche, même s’il y avait encore beaucoup de monde à Inthein, nous avons aimé marcher au travers des pagodes et des ruines. Sur le chemin du retour, on nous a fait visiter les classiques : l’atelier de fabrication de cigares, de lotus, de cotton, de soie de même que les jardins flottants.
À la suggestion du propriétaire de bateau/vélo, nous avions mis les vélos sur le bateau, ce qui nous a permis de finir cette journée en beauté par un peu d’activité physique et par un petit détour à la Red Mountain Estate Vineyards & Winery pour une dégustation de vins locaux et où nous avons été agréablement surpris par le Sauvignon blanc. Santé!
Autres images

3 reflexions sur “Lac Inle

  1. Anonyme

    Intéressant et belles images comme d'habitude!
    Dans le reportage que j'ai vu, ils mentionnaient que le lac devient de plus en plus pollué (pesticide sur les jardins flottants et autres).
    Dani.
    xxxx

  2. Christian O.

    Très intéressant. Il semble que ce soit un partie du voyage qui se déroule dans un environnement plus calme.

    Aussi, j'ai remarqué la calligraphie sur l'écriteau du temple(?) où Simon iPadminize. C'est fantastique et mystérieux à la fois.

  3. Anonyme

    Wow, c'est toujours un plaisir pour les yeux et l'esprit de vous lire les amis! Simon voulait se faire une canne à pêche? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *