SanSim en vacances

Mendoza

À Mendoza, nous avons aiguisé tous nos sens… ou presque : le goût, l’ouïe, la vue et l’odorat… mais peut-être un peu moins le toucher…

Le goût
En fin d’année 2008, à San Martin de los Andes, nous avions rencontré Manu, Peque et Turko, trois Mendocinos. À notre enchantement, Manu nous a donné rendez-vous chez lui à Luján de Cuyo afin de s’y retrouver pour déguster un autre gargantuesque et généreux asado (barbecue). Un vrai délice pour le palais! On peut en dire tout autant des vins de la région.

L’ouïe
Pour en avoir plein les oreilles, je suis allé voir un match de fútbol (soccer) de la première division argentine où l’équipe locale Godoy Cruz (Godoy Cruz Club Deportivo Godoy Cruz Antonio Tomba au long!) affrontait El Tigre (Club Atlético Tigre). Du début à la fin, malgré la défaite, les partisans de Godoy Cruz n’ont cessé d’encourager leurs favoris en criant, chantant et sautant.

La vue
Le 25 mai est un jour férié car on célèbre la Revolución de Mayo. C’est en mai 1810 que ce sont succédés des événements révolutionnaires menant à la Déclaration de l’indépendance de l’Argentine le 9 juillet, 6 ans plus tard. Cette fête patriotique et populaire nous a donné l’occasion de voir les Argentins festoyer en portant des vêtements traditionnels, en dansant sur des airs folkloriques et profitant de l’occasion pour se rassembler.

L’odorat
En ce moment, à Mendoza, c’est la saison des couleurs et des odeurs. Ça nous rappelle la saison automnale au Québec où un parfum rafraîchissant envahit nos narines. Les rues bordées d’arbres, les nombreuses accueillantes plazas et un énorme parc nous permettent de faire le plein de parfums tonifiants.


Le toucher
Quant au toucher, ce n’est pas tant nous qui en avons profité, mais bien des voleurs qui ont forcé la serrure de la boîte arrière de Volcancito et fait main basse sur tout notre équipement de randonnée : manteaux en duvet, sacs à dos, sacs de couchage, tuques, mitaines, guêtres, etc. Heureusement, tous nos souvenirs accumulés sont demeurés intacts.

Otra vez, muchísimas gracias chicos por su tiempo y su generosidad. ¡Les esperamos en Québec cuando quieren!

4 reflexions sur “Mendoza

  1. Lucas Craig

    Sometimes I look at your blog and really wonder what it is your talking about! Nepal was amazing and I really tried to take your advice on the Tibet thing although the budget wasn't going to allow. I liked the Everest trek better then the Annapurna although they were both really amazing. Knowing you two you both have hiked every possible trail in Nepal. Hopefully when you go home and have a bit of time over the summer you come out to Colorado and we could all climb a nice peak there. Hope you enjoy the rest of your trip and catch ya later,
    Lucas

  2. Anonymous

    Quel accueil chaleureux et grande générosité de la part de ces Argentins! Cela vous permet de goûter à la vie de la population locale.
    Ils sont magnifiques ces arbres!

    Danielle
    xxxx

  3. Steph

    Pour la partie (vraiment) moche du post:
    Je compatis pour le matos de rando: même si ce n'est "que" de l'équipement, il a une histoire lui aussi et on s'y attache finalement… Il me semble que vous aviez prévu aller faire un tour dans le parc de l'Aconcagua non ? Ca vous contraint à changer un peu de programme ?

    Pour la partie sympa:
    Ca du être un bon moment de goûter la vie locale, avec des argentins "locaux". Vous avez donc une préférence pour le vin de Mendoza plutôt que de Cafayate ?

    Tout juste une semaine, et le boeuf argentin me manque déjà 🙂 Je suis à la recherche de boucheries argentines à Paris (j'en ai trouvé, il faut tester maintentant)

    ciao

  4. Julie

    Vous pourriez assurément ajouter à tout ces sens, tous les souvenirs bien gravés dans votre mémoire et toutes les émotions vécues bien au chaud dans votre coeur…

    J'ai bien hâte de vous les entendre raconter!
    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *