SanSim en vacances

Nagasaki

Fondée au XVIe siècle par des explorateurs portugais, la ville portuaire de Nagasaki était un lieu de commerce très prospère bien avant de devenir tristement célèbre. La ville regorge d’églises et de cathédrales car à la même époque, les missionnaires Jésuites convertissent une partie de la population japonaise au christianisme. Leur succès fut toutefois de courte durée car les missionnaires furent expulsés, la religion chrétienne interdite et les fidèles persécutés.

Ville de plus de 400 000 habitants, Nagasaki est devenue un symbole des horreurs de la guerre le 9 août 1945 à 11h02, heure à laquelle les aiguilles des horloges se sont figées, heure à laquelle a explosé la bombe atomique Fatman au-dessus du faubourg d’Urakami, anéantissant 75 000 âmes et faisant autant de blessés. Une visite sur les lieux de la tragédie est un incontournable :

Mais au-delà de ce qui a trait à cette page sombre de l’histoire, il n’en demeure pas moins que Nagasaki est une ville cosmopolite extrêmement dynamique où il fait bon tout simplement d’y être. Nous y sommes arrivés un vendredi en début de soirée et l’ambiance animée qui y régnait donnait envie de sortir s’amuser. Les restaurants étant bondés, il nous a fallu faire plusieurs tentatives avant de trouver un isakaya qui nous accepte. Assis au bar, nous élaborions des hypothèses sur les liens unissant nos voisins : un groupe de collègues de travail aux individus disparates, deux habitués de la place qui prononçaient à peine quelques mots en mangeant et commandant cocktail après cocktail, un célibataire en train de draguer deux jolies jeunes femmes qui rigolaient de tous ces propos, etc.

Le dimanche matin, après une balade dans le quartier des Marches hollandaises (Dutch Slopes), nous flânions dans un supermarché en route vers le Jardin Glover lorsqu’un vieux papy hyperactif m’aborde en me demandant d’où je viens. Son vocabulaire en anglais était limité mais je réussis à comprendre qu’il avait 87 ans.  Qu’il était fier de me partager cette information car c’est vrai qu’on l’aurait cru plus jeune tellement il était allumé et vif. Il insiste pour que nous allions chez lui prendre le thé en nous disant que sa fille parle anglais. Allez! Nous le suivons! Arrivés chez monsieur Yakeno, il nous présente sa femme et leur fille qui sont surprises de nous voir arriver mais qui nous accueillent généreusement. La dame nous sert du thé, des gobos panés, des chocolats, etc. pendant que leur fille nous fait la conversation en anglais. Et là, notre Monsieur Miyagi nous montre tous ses appareils de détente/massage et insiste pour nous les faire essayer. C’était tordant de voir Simon essayer la ceinture vibrante amincissante comme celle apparaissant brièvement dans le vidéoclip de Physical de Olivia Newton-John pendant que Monsieur Miyagi le frappait avec un bâton. Après le thé, lui sa fille nous ont spontanément guidé dans la zone touristique adjacente à leur maison dont entre autres le Jardin Glover. Bref, ce fut pour nous un premier contact des plus agréables avec des Japonais. Sont-ils tous ainsi? La suite nous le dira.

3 reflexions sur “Nagasaki

  1. Lédine

    Triste évènement de Nagasaki que jamais nous oublierons. Et belle rencontre avec le survivant de cette affreuse bombe.
    Autre surprise, cette visite chez le papi et Simon qui se fait ‘ fouetter’ ( je ris encore!!!)

  2. Christian O.

    Je suis horrifié et fasciné en même temps à l’idée de voir ce lieu.

    Et monsieur Miyagi! Elle est très bonne celle là.
    Je me tord de rire en imaginant Monsieur T avec sa ceinture vibrante tout en se faisant battre par papi Miyagi.
    Ça doit être ta bouille sympathique et ton teint de touriste qui l’a allumé. Toute une rencontre 😉

    Bonne route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *