SanSim en vacances

Overland Track, Partie I

Ceux qui nous connaissent savent que nous sommes des adeptes de randonnées en montagne. Donc pour nous, l’Overland Track en Tasmanie était un passage obligé. L’Overland Track est un sentier de randonnée où on doit être autonomes pendant 6 jours et où on dort en tente ou en refuge. Comme nous savions au départ que nous ne ferions pas de randonnées en Asie nécessitant notre équipement (tente, sac de couchage, matelas de sol, bottes, etc.), nous avons préparé avant de partir deux boîtes d’environ 15 kg chacune que les parents de Simon nous ont expédiées en poste restante à Melbourne le 26 novembre 2013, sachant qu’un envoi par « voie de surface » prend entre 6 et 30 jours ouvrables.

Défi numéro 1 : Les colis doivent parvenir à Melbourne

De passage à Melbourne du 14 au 16 janvier, nous pensons que nos colis ont largement le temps d’arriver à destination, ce qui n’est pas le cas. Hummm! Bon, nous savons que nous repasserons à Melbourne avant d’aller en Tasmanie mais n’empêche que nous sommes un peu stressés et nous nous disons : « Que ferons-nous si les boîtes n’arrivent pas d’ici là? » Plan B : louer de l’équipement dans un magasin de sport à Melbourne? Ça coûterait excessivement cher. Et impossible de déplacer notre randonnée en Tasmanie, les réservations ayant été faites en juillet tellement c’est convoité. Nous poursuivons notre voyage en continuant de réfléchir au plan B et en se croisant les doigts. Tous les jours où nous avons une connexion internet, nous consultons le site de Poste Canada. Le 17 janvier (enfin!), voilà qu’un premier colis arrive à destination suivi quelques jours plus tard du second. Défi numéro 1 relevé!

Défi numéro 2 : Récupérer les colis au bureau de poste

Le second problème auquel nous faisons face est que lors de notre deuxième passage à Melbourne, nous arriverons un samedi en fin d’après-midi et notre vol pour la Tasmanie est le lundi matin à 7h30. Vous me voyez venir? Le bureau de poste est fermé à ces heures. Nous avons fait une tonne d’appels pour trouver une compagnie qui passerait récupérer le colis pour nous avec notre autorisation et le livrerait à notre hotel mais sans succès. Il y avait toujours quelque chose qui ne fonctionnait pas. Résultat : je suis partie comme prévu à 7h30 lundi matin mais Simon a dû acheter un autre vol pour la Tasmanie lundi après-midi. Il a pu mettre la main sur les précieuses boîtes tapissées de timbres-poste. Les plus curieux d’entre vous compteront le nombre de timbres à 0,60 $ et sauront combien a coûté l’envoi! Défi numéro 2 relevé!

Défi numéro 3 : Trouver un transport pour se rendre au point de départ de la rando

Près de 200 km séparent Launceston de notre point de départ de la randonnée, le départ étant prévu le mardi matin. Aussitôt arrivée à Launceston lundi matin, je contacte une douzaine de compagnies de transport et agences diverses qui se rendent à Craddle Mountain sans réussir à en trouver une seule. Certaines compagnies s’y rendent tous les jours sauf le mardi!!! Il y aurait toujours le taxi à plus de 300 dollars. Nous étions loin de nous douter que ça serait si compliqué. En désespoir de cause, je m’adresse au gérant de l’auberge où nous logeons et gentiment, il me dit que si nous ne trouvons rien, il demandera à son père s’il est disponible pour nous conduire à Craddle Mountain le lendemain. Yééééé! Défi numéro 3 relevé! On va y arriver!

Nous sommes prêts 😉

Lundi soir, nous sommes fins prêts pour prendre le départ de cette randonnée pédestre d’une durée de 6 jours. Le sac-à-dos de Simon pèse 23 kg et le mien 18 kg. Heureusement, il s’allégera au fil des jours car nous partons avec près de 8 kg de nourriture.
  • Déjeuner
    • Crumpets : 300 g
    • Sirop miel et citron : 185 g
    • Gruau : 12 x 35 g = 420 g
    • Lait en poudre : 200 g
    • Thé / café : 50 g
  • Dîner
    • 16 pains pitas : 500 g
    • Boîtes de thon / poulet : 6 x 95 g + 2 x 160 g = 890 g
    • Fromage cheddar : 500 g
  • Souper
    • Ramen : 6 x 85 g = 510 g
    • Craquelins : 200 g
    • Sachets de pâtes pour 5 soupers : 5 x 200 g
    • Fromage parmesan : 100 g
  • En rando
    • GORP
      • Noix : 500 g
      • Fruits confits : 250 g
      • M&M : 380 g
    • Fruits séchés : 500 g
    • Chocolat rhum & raisins Dairy Milk : 2 x 220 g = 440 g
    • Honeycomb (tire éponge chocolatée) : 300 g
Et voilà! Il ne nous reste qu’à souhaiter éviter la rencontre de reptiles sur le sentier sachant que les trois types de serpents qui vivent en Tasmanie sont venimeux.
Allons-y! Ne manquez pas le compte-rendu détaillé de la randonnée dans le prochain article.

5 reflexions sur “Overland Track, Partie I

  1. Anonyme

    Bonjour Sandra, je suis surprise de lire que pour l'australie les colis par surface prennent 6 à 30j alors que pour la France, ils mettent 6 à 8 semaines, délai vérifié de nombreuses fois. bon séjour. Isabelle Barelli

  2. mikael.beck

    J'imagine qu'avec tous ces rebondissements dans les préparatifs, vous n'en avez que plus apprécié cette rando !
    Mais un point m'intrigue : comment diable Simon a-t-il pu trimbaler 2 boites de 15 kg avec lui en avion ? En plus de devoir acheter un nouveau billet, a-t-il aussi du s'acquitter d'un excédent de bagage ?

    1. Sandra & Simon

      Il faut savoir que chacune des boîtes contenait un gros sac-à-dos. Il a mis tout le contenu d'une boîte + une partie du contenu de la seconde boîte dans un sac-à-dos, bagage qu'il a ensuite enregistré et mis en soute. Pour le reste du contenu de la seconde boîte, il a laissé quelques trucs à Melbourne et mis le reste dans le second sac-à-dos qu'il a pris avec lui dans l'avion. Et voilà! Aucun excédent de bagage à payer!

  3. Christian O.

    Vous êtes vraiment des champions!
    C'est un récit époustouflant. J'ai très hâte d'en savoir plus sur cette randonnée.
    Pour le défi des boîtes, c'est environ 120$ chacune selon mon estimation. Près de 200 timbres.
    Les parents de Simon doivent avoir la langue pâteuse 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *