SanSim en vacances

Simon au tribunal

Le 10 novembre 2008 à 17h15, je comparaissais devant le juge au tribunal SAG de Arica au Chili.
Mais que s’est-il donc passé?
Ce matin-là, Sandra et moi franchissons la frontière Bolivie-Chili pour la première fois.

Nous passons rapidement par le bureau d’immigration bolivien et faisons estampiller notre passeport afin de sortir du pays. Par la suite, nous attendons un autobus international qui se dirige jusqu’à Arica, notre destination finale. A bord, nous roulons environ 10 km dans une zone inter-frontalière (no man’s land) jusqu’au poste frontière du Chili.

Les passagers doivent alors descendre avec tous leurs effets personnels pour ensuite défiler devant un douanier en lui remettant passeport accompagné d’une déclaration sous serment. Un chien renifle d’abord nos bagages et à la suite du passage de mon sac sous les rayons X, un douanier désire en voir le contenu. Que trouve-t-il? Un reste de vieux fruits séchés que j’avais complètement oublié. Sur la fiche de déclaration, à la question « Avez-vous des fruits en votre possession? », j’avais répondu « Non ». Il me dit alors : « Vous avez commis une grave infraction aux lois chiliennes ». Eh hop! Je me retrouve dans un petit bureau où on pèse la marchandise illégale (190 g) et on me raconte qu’on ne rigole pas avec l’importation de fruits et que je suis passible d’une amende d’au moins 200$ US. On rédige un rapport et on me donne rendez-vous au tribunal SAG de Arica le jour même.

Un peu plus et je manque mon rendez-vous, le Chili ayant une heure de décalage par rapport à la Bolivie. Donc quelques heures plus tard, je me retrouve devant le juge. En fait, c’est un monsieur très sympathique qui a une tête de bon père de famille, qui est derrière un comptoir d’accueil tout simple. Je lui explique posément, utilisant mon meilleur espagnol, que j’avais totalement oublié l’existence de la denrée interdite achetée il y a 3 semaines à La Paz, etc. Après 15 minutes de délibération, on me fait signer une déclaration et je m’en tire sans payer d’amende!

Bienvenue au Chili!

4 reflexions sur “Simon au tribunal

  1. mikael.beck

    Heureusement que vous nous aviez prévenu ! On était prêt à faire nos provisions (bananes et fromages, comme d'hab) en Bolivie avant de passer au Chili pour le parc national Lauca. On aurait du tout manger en vitesse, ou tout jeter à la poubelle, au choix !

  2. Yves

    Ave,
    Ça se paie des fruits sechés cachés !!!
    Si le douanier semblait "un bon père de famille", à qui ressemblera t'il face à moi en février prochain ? à un arrière grand-père peur-être !!!
    Quand on fait une bonne vie, la vie nous porte chance…
    Quand on parle espagnol, tout nous est permis … Bye

  3. Lolo

    Salut,

    Wow !!! Quel voyou ce Simon!!!
    En lisant, je me serais cru dans le film "Midnight Express". Mais bon, heureusement que ça s'est mieux terminé 😉
    Je pense que vous avez eu un douanier un peu zélé non ?

    Bon voyage au Chili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *