SanSim en vacances

Soirée cinéma électrisante

On ne peut aller en Inde sans assister à l’une des nombreuses productions « bollywoodienne » car pour ceux qui l’ignorent, l’industrie du cinéma indien tourne annuellement plus de 1000 réalisations. Nous avons donc assisté à un film masala c’est-à-dire, un film rassemblant plusieurs genres : action, comédie et romance dans le cas de Boss vu à Jaipur.

18:00 – On entre dans le grand hall aux murs et au plafond arborant des couleurs pastelles. Plusieurs groupes de jeunes étudiants tout excités nous observent. Les gars se mélangent très peu aux filles.
18:20 – Les portes ouvrent et tout le monde se lance à la recherche de son siège car on a des places assignées. Deux ou trois pigeons sont perchés au coin du grand écran.
18:30 – On nous passe une publicité de stérilet, une capsule éducative sur l’importance de ne pas gaspiller l’eau et enfin, la bande-annonce d’un film sortant à la fin novembre.
18:40 – Boss mettant en vedette la superstar Akshay Kumar commence : l’audience se met à siffler et applaudit et ce n’est que le début. Le film est en hindi et on nous a dit qu’il y aurait des sous-titres en anglais. Faux! On va devoir regarder un film en hindi. Une première bagarre survient (dans le film!) et tout le monde se met à siffler et hurler comme si c’était un spectacle rock. Simon les imite ce qui fait bien rigoler les messieurs assis juste devant. Oh, une fille en maillot de bain fait son apparition (toujours dans le film!), les gars sifflent de plus belle et crient. L’ambiance est survoltée, c’est surréaliste, on n’en revient pas, on rit comme des fous!
19:10 – Le générique apparaît!
19:45 – On ouvre les portes. Pourquoi? Pour faire une pause et manger un petit samoussa.
20:00 – Au retour, la bande-annonce pour un autre film est diffusée et on poursuit. De la musique, de la danse, une autre bagarre, ça re-siffle, ça re-hurle, c’est le délire! On rit! Voilà un pigeon qui passe devant l’écran pendant une scène romantique alors que les garçons reluquent les jeunes filles du coin de l’œil. Les gens parlent sans arrêt. Une sonnerie de téléphone cellulaire se fait entendre. Un bébé se met à pleurer. Oui, oui, j’ai bien dit un bébé. Il semble qu’on puisse voir n’importe quel film et ce, peu importe l’âge.
21:00 – Les portes du cinéma ouvrent à nouveau avant même que le film soit terminé. Les gens se lèvent, sortent et ne portent aucun intérêt à la fin du film.
21:10 – Pour couronner le tout, on entre au Mc Do se trouvant à côté du cinéma car ça nous a mis en appétit tout ça. Pas de bœuf car la vache est sacrée en Inde donc pas de Big Mac. J’opte pour un Masala Grill Veg alors que Simon prend le Paneer Mc Chicken dans lequel le fromage fondu ressemble à du Cheese Whiz.
Ce fut une superbe soirée où nous nous sommes bien amusés et on a même compris l’histoire. En prenant notre déjeuner à l’hôtel le lendemain, je prends une gorgée de café et qu’est-ce qui se met à jouer? Har Kisi Ko Nahi Milta, la chanson finale de Boss à la radio!!!!! Écoutez-la! C’est pas mal du tout!
Aussi, Party All Night de Yo Yo Honey Singh.

6 reflexions sur “Soirée cinéma électrisante

    1. Sandra & Simon

      Mimi!
      Oui, nous sommes restés jusqu'à la fin du film. En fait, lorsque je dis que les gens sortaient avant la fin, c'était pendant la dernière chanson, avant que débute le générique.
      Sandra xxx

  1. MIchel Paris

    J'ai failli m'étouffer dans con café en lisant le compte-rendu du film, ce qui m'a fait beaucoup de bien compte tenu des ?&%$*&( de &?%$*& de problèmes qui n'arrêtent pas.

    Vous devriez partir un cinéma comme ça ici. ¨Ça pourrait pogner. Mais de grâce n'importer pas le truc au cheez weez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *