SanSim en vacances

Sud-ouest bolivien : Salar de Uyuni

C’est déjà la fin de notre visite de la Bolivie et nous désirions couronner ce séjour en parcourant le spectaculaire Salar de Uyuni ainsi que les fabuleux lacs de montagne plus au sud.
C’est pourquoi nous avons opté pour un circuit de 4 jours en 4×4 en compagnie de deux sympatiques Bordelais, Delphine et Rémy. Nous étions menés par notre chauffeur Henry, sa femme notre cuisinière et leur bébé William.

Le Salar de Uyuni, plus vaste désert de sel au monde, s’étend sur 12 106 km2 soit près de 12 fois la superficie du Lac St-Jean (1041 km2), 25 fois la taille de l’île de Montréal (482,8 km2) ou encore 1,8 millions de terrains de soccer! Il est le lieu d’une ancienne mer datant de 40 000 ans. Sur une longue période, les sels y précipitent sous l’effet d’une évaporation plus importante que l’arrivée d’eau dans le bassin. La surface de sel est carrelée de pavés dont les jointures remontent à la surface pour former de facinants hexagones.

A la lisière du Salar se trouve Colchani, petit village tirant l’essentiel de ses ressources de l’exploitation du sel. Dans un premier temps, les villageois râclent le sel à la pelle pour le rassembler en monticules coniques et permettre un premier séchage. Le sel est ensuite transporté à Colchani pour être séché au four afin de retirer l’eau résiduelle. De l’iode est ensuite ajouté pour empêcher des goîtres et voilà, le sel est prêt à être commercialisé. Ce travail est extrêmement pénible. La luminosité est telle que les travailleurs se couvrent le visage d’une cagoule et n’ayant pas de lunettes de soleil adéquates, ils souffrent souvent de cecité en vieillissant.

Quelques minutes avant de faire notre entrée dans le Salar, nous nous sommes bandés les yeux afin de se les découvrir seulement au moment où nous aurions pénétré dans le désert. Quelques kilomètres plus tard, nous sommes donc descendus du véhicule et avons levé le voile. Incroyable! Nous avons d’abord été éblouis par la puissance des rayons de soleil réfléchissant sur le sol d’un blanc immaculé pour ensuite l’être par la splendeur du paysage qui s’offrait à nous : une étendue de sel blanc à perte de vue.



L’hôtel où nous avons logé la première nuit était entièrement fabriqué de sel : les murs, les planchers, les bancs, la table, les lits, etc. Il est situé au pied du volcan Tunupa, juste au nord.



Régulièrement, nous avions l’occasion de se dégourdir les jambes sur quelques kilomètres.


Nous avons fait une agréable balade sur l’Isla del Pescado au coeur du désert en contournant ses nombreux cactus.

On nous a même fait la surprise de prendre le déjeuner dans le désert.

Voici un coucher de soleil sur la grandiose étendue de sel blanc.


Pour visualiser quelques photos rigolotes que nous nous sommes amusés à prendre, cliquez ici ou encore sur la photo ci-dessous. En fait, ça me donne plein d’idées de photos à réaliser avec nos neveu et nièces dans notre blanc Québec hivernal.

Ne manquez pas la suite du Sud-ouest bolivien : Las lagunas!

3 reflexions sur “Sud-ouest bolivien : Salar de Uyuni

  1. Anonymous

    Salut,

    Ici aussi c'est tout blanc … de neige : environ 50 cm (soit près de 2 pieds en bon québécois) de neige en 2 jours à Québec : l'hiver est bien parti !

    Bonne continuation

    Vincent

  2. Stephane Champoussin

    Super comme d'habitude 😉

    En effet trop marrante la série photos avec effets spéciaux !

    Merci de nous permettre de nous évader de notre quotidien avec votre périple, chaque post est un vrai régal 🙂

    Que d'idées de futurs voyages à faire !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *