SanSim en vacances

Trek à Sapa et marché de Bac Ha

Avertissement : Si vous êtes allergiques aux touristes et aux boutiques pour touristes, veuillez passer Sapa et réclamer 200$. Si en revanche vous désirez que vos yeux se gavent de rizières en terrasse, de collines ondulées, de montagnes dessinant un mur infranchissable, si vous voulez aller à la rencontre de minorités ethniques, rendez-vous dans les environs de Sapa mais attention, choisissez bien votre route!

Lorsque le brouillard se dissipe, le panorama depuis notre chambre est sublime. On aperçoit face à nous le profil de montagnes dont les sommets atteignent plus de 2000 mètres séparées par une vallée où des rizières en contrebas forment un escalier géant. Mais détrompez-vous, Sapa est loin d’être le petit hameau paisible dans les montagnes du Nord du Vietnam. Depuis plusieurs années déjà, la ville connaît un développement précipité et il y a une telle affluence de visiteurs que l’arrivée à Sapa est un peu déroutante. À la sortie de l’autobus, on se fait assaillir par les dames vêtues du costume traditionnel désirant nous vendre un tissu, on n’y voit que des hôtels, des restaurants pas très vietnamiens, des boutiques de souvenirs et des agences de trekking.

Arrivée à Sapa, en ouvrant la porte de la minivan

Donc dès notre arrivée, nous nous sommes mis en quête d’un court trek comportant une nuit chez l’habitant. D’entrée de jeu, les agences proposent une petite balade qui descend la vallée vers le sud-est, raison pour laquelle nous sommes partis en direction opposée car nous voulions éviter d’avancer en troupeaux. C’est donc en compagnie de My, appartenant à la tribu des Black Hmong, que nous avons marché dans la campagne vietnamienne. Ce qui est bien avec un guide, c’est qu’on peut poser toutes les questions qui nous viennent en tête et comme My parlait relativement bien anglais, elle a grandement contribué à enrichir notre expérience. Au village de l’ethnie Red Dao où nous avons passé la nuit, nos hôtes nous ont fait prendre un bain d’herbes bien brûlant suivi d’un bon repas accompagné d’alcool de riz, le happy drink. La maison au confort sommaire a sans doute été construite pour les besoins des touristes car il y avait quand même une vraie toilette. À voir ses chambres, nous savions tous que la nuit serait longue : matelas extra fermes, toutes sortes d’animaux bruyants à quelques mètres de nous et une température nécessitant d’épaisses couvertures.

Citation de Gilles-André avant de se mettre au lit qui nous a bien fait rigoler :

On dort à 15 pieds des cochons. On a un filet au-dessus de la tête, on gèle, MAIS on a du WiFi! 😂

Encore une fois, la météo était des plus favorable pendant les deux jours de marche. Le seul bémol est que nous n’étions pas dans la saison de la culture du riz. C’était tout de même splendide.

Pour terminer notre séjour dans le nord du Vietnam, nous sommes passés par le marché dominical de Bac Ha. Toutes les semaines, les villageois appartenant à diverses ethnies des montagnes environnantes se déplacent pour faire du commerce en tout genre : fruits, légumes, viande, textiles, animaux (buffles, chiens, poules, cochons, etc.). Un petit conseil à ceux qui veulent s’y rendre : dormir la veille à Bac Ha pour être au marché tôt le matin soit, avant que les autobus de Sapa ne se pointent.

Une réflexion au sujet de “Trek à Sapa et marché de Bac Ha

  1. Christian

    Un trek dans les terrasses, c’est vraiment super. Quel spectacle!
    Je suis fasciné de voir que même dans ces régions éloignées, un « local » arbore un manteau « Under Armor ». Sérieusement.
    Aussi, le marché, quelles couleurs! Ça change du gris de notre hiver poche 😉

    Bonne route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *