SanSim en vacances

Vietnam : Conclusion

J’ai parcouru le Vietnam pendant 33 jours dont les 26 derniers avec Sandra. Andrée et Gilles-André se sont joints à nous sur une période de 3 semaines pour couvrir la moitié nord du pays.

Langue

Le vietnamien est la principale langue.

  • Bonjour = Xin chào [ Xin ciao ]
  • Merci = Cảm ơn [ Came on ne ]
  • Au Revoir = Tạm biệt [ Tamb billette ]
  • S’il vous plaît = Làm ơn [ Lame On ne ]
  • Oui = Vâng [ Vant ]
  • Non = Không [ Croft ]
  • Chin Chin, Santé, Cheers = [Mot, Hai, Ba, Zo] (1, 2, 3, Zo)

Nous avons été surpris de constater à quel point la maîtrise de l’anglais est limitée. Dans les transports en commun, simplement demander l’heure de départ peut s’avérer un défi. En règle générale, plus les vietnamiens sont bilingues, plus ils occupent des emplois payants (guide, propriétaire d’hôtel ou d’agence, restaurateur, serveur, etc.). Le bilinguisme est assurément une voie dorée vers l’amélioration du niveau de vie.

Qu’est-ce qu’on y mange?
La cuisine vietnamienne est basée principalement sur le riz et les nouilles qu’on apprête de toutes les façons.

Les plats

  • Phở : Prononcer « feu », soupe nationale vietnamienne. Bouillon et vermicelles de riz auxquels on ajoute du boeuf (Phố Bo) ou du poulet (Phố gà). Matin, midi et soir! 
  • Bun Huế : Similaire au phố mais aromatisé à la citronnelle.
  • Bun Rieu : Soupe de vermicelles servie avec de la viande.
  • Banh mì : Signifiant « pain de blé », introduit à l’époque coloniale française, c’est une petite baguette contenant des crudités, de la mayonnaise et souvent de la viande. Le Banh mi paté contient du paté de viande.
  • Nem (spring rolls) : Disponibles partout, frits ou frais.
  • Brochettes sur BBQ.
  • Bun thit nuong : Vermicelles et porc mariné cuit sur BBQ (Phong Nha).
  • Nem lui hue : Porc grillé cuit sur un bâtonnet de bambou ou une tige de citronnelle qu’on roule soi-même dans une fine pâte de riz appelée bánh tráng avec des légumes.
  • Bún chả : Grillade de poitrine de porc et boulettes de porc avec des nouilles blanches (Bun) de riz, des herbes aromatiques et des légumes marinés. Les initiés reconnaîtront le fameux « D » au porc d’un restaurant vietnamien de Montréal.
  • Banh can : Mini crêpe de riz surmontée d’un oeuf, de viande ou d’une crevette.
  • Banh xeo : Crêpe de riz plus grosse que le bahn can et farcie de viande, crevettes, etc.
  • Banh khoái : Crêpe vietnamienne frite. Spécialité de Hue.
  • Gỏi đu đủ : Salade de papaye, toujours rafraîchissante.
  • Bunh Cha Ca Lon : Soupe aux boulettes de poisson.
  • Cao Lau : Nouilles, porc émincé, légumes et bouillon au fond. Spécialité de Hoi An.
  • Banh Xoai : Mango cake, arachides à l’intérieur. Spécialité de Hoi An.
  • Banh Coi : Gâteau rond et jaune à la patate douce et noix de coco.
  • Quang Noodle : Nouille de riz, crevettes, oeuf et légumes verts.
  • Bạn bớt lọc : Pâte de tapioca transparente qu’on utilise pour en faire des vapeurs.
  • Balut : Oeuf fécondé cuit à la vapeur réputé pour ses propriétés aphrodisiaques.
  • Chien : Consommé par les Vietnamiens généralement en début de mois mais il paraît qu’il  s’en mange de moins en moins. Non, nous n’avons pas expérimenté ce mets!

Les fruits

  • Litchi : Fruit à peau rouge dont le goût est très parfumé.
  • Ramboutan : Aussi appelé litchi chevelu, sa saveur est similaire à celle du litchi.
  • Longane : De la même famille que le litchi et le ramboutan mais plus petit.
  • Star apple : Fait toujours rire les Vietnamiens lorsqu’on leur demande quel est ce fruit car en vietnamien Vú sữa signifie lait de poitrine. Demandez à Andrée!
  • Pitaya ou fruit du dragon : Nous avons goûté à deux variétés différentes dont celle à la chair blanche et celle à la chair rose bien foncé. Celle à la chair blanche est plus sucrée.
  • Durian : Très parfumé, le roi des fruits.
  • Main de bouddha : Fruit jaune rappelant les doigts de la main.
  • Aussi : Mangue, papaye, carambole, etc.
À boire
  • Café : Souvent en sachet 3 en 1 (café, lait, sucre), parfois on y ajoute du lait condensé sucré. Dans le iced coffee, on y ajoute beaucoup de glace. Nous sommes unanimes à dire que le egg coffee (ca phe truong) est à refaire à la maison! Un délice crémeux pour le palet.
  • Bières : De la blonde à la grandeur du pays, le goût ne variant que très subtilement. Saigon, Ha Noi, Huda, Tiger Beer, La Rue, etc…
Les desserts se limitent le plus souvent à des fruits comme le melon d’eau ou la banane. En cas de rage de sucre, on retrouve Kit Kat, Snickers et biscuits Oreo à l’épicerie du coin.

Coût de la vie

Le dong vietnamien (VND) est la monnaie officielle mais le dollar américain est accepté à peu près partout. Ici, c’est facile d’être millionnaire, 1 000 000 VND équivaut à environ 58 CAD.

  • 1 CAD = 17 250 VND
  • 1 USD = 22 500 VND

Quelques achats :

  • Trio McDonald’s : 85 000.
  • Eau : 7 000 à 15 000/1,5L, 25 000 à 30 000/5L.
  • Boisson gazeuse : 10 000 à 15 000 au resto, 8 300 à l’épicerie.
  • Cornetto : 22 000 à 45 000.
  • Pringles : 2 USD.
  • Essence (au litre) : 0,87 à 0,93 USD/L.
  • Repas simple avec boisson dans un resto plus touristique : 3 à 5 USD/pers.
  • Soupe (Pho) dans un bui bui : 15 000 à 30 000.
  • Banh mì (sandwich) : 15 000 à 35 000.
  • Brochette : 10 000/1 brochette d’environ 5 morceaux.
  • Chambre double avec salle de bain privée : 10 à 25 USD.
  • Coupe de cheveux pour homme : 50 000.
  • Bière : 15 000 à 35 000 au resto, 13 500 à l’épicerie.
  • Bouteille de vin de Dalat : 80 000 à 120 000.
  • Bus Hoi An à Huế : 5 USD (3,5h).
  • Bus Phung Na à Ninh Bình: 300 000 (8h).
  • Train de nuit Hanoï à Sapa : 27 à 30 USD (350 km, 8h).
  • Massage de pieds (30 minutes) : 80 000.
  • Lessive : 20 000/kg.
  • Mobylette : 4 à 10 USD/jour.
  • Carte SIM 30 jours 4G de données : 8 USD.
  • Barre de chocolat Snickers : 29 300.
  • Mentos : 5 000.
  • Special K : 93 200.
  • Nutella 350g : 119 000.
  • Beurre d’arachides 510g : 80 500.
  • Häagen-Dazs (473 ml) : 243 100 (14 CAD).

Les plus

Les moins

  • « Désolés, nous avons bien votre réservation mais nous n’avons pas pu libérer votre chambre car un client malade ayant dû aller à l’hôpital doit passer une nuit dans ce qui devait être votre chambre. » : On nous a fait le coup 2 fois dans 2 hôtels de Hanoï. On nous offre ensuite une chambre de remplacement beaucoup moins charmante. Surbooking
  • Dans les hôtels, les fameuses douches et toilettes 2 en 1. Une fois la douche prise, toute la pièce est mouillées…
  • Les trottoirs servent davantage de stationnement à mobylettes. Il faut alors constamment zigzaguer entre les deux roues ou marcher dans la rue.

Si c’était à refaire

  • Escamoter Nha Trang où la ville sans charme est prise d’assaut par les Russes et où la plage est bien ordinaire.

Les bonnes adresses

Hébergements

  • Town House 373, Saigon. Impeccable, déjeuner buffet.
  • Hoa Dua Homestay, Ben Tre. Famille sympathique et souper de roi.
  • Green Hope Lodge, Cat Tien. Tranquillité et confort.
  • Blue Clouds Homestay, Hoi An, 16 USD. Accueil personnalisé. Vélos gratuits.
  • Moon & Sun Hostel, Huế, 16 USD. Super rapport qualité/prix.
  • Thanh Phat Phong Nha, Phong Nha, 16 USD. Petit balcon pour prendre l’apéro.
  • Black H’mong View Hotel, Sapa, 20 USD.
  • Sa’s House, Bac Ha 16 USD. Rudimentaire et un peu éloigné du centre  mais accueil chaleureux et excellent souper sur place.

Restaurants

  • Five Oysters, Saigon.
  • Marché, Hoi Han. Excellent Cậu Lâu dans une popote.
  • Hùng Mai, Huế. Très bons nems au porc cuit sur tige de citronnelle.
  • Tuan Ngoc, Phong Nha. Très bonnes grillades de porc à prix imbattables. Un incontournable. Sauce : gingembre, sucre, ail, arachides, huile.
  • Bons bun cha, Hanoï.
  • Rafraîchissantes salades de papaye, partout.

Le mot de la fin

Notre périple au Vietnam a été tout à fait fidèle à nos attentes. Ravagé par des décennies de guerre, son peuple a su faire preuve de résilience et le pays se voit aujourd’hui émerger de ses années sombres. Bien que de nombreux défis demeurent à relever politiquement, c’est un pays accueillant aux attraits variés : grottes, rizières, vie urbaine trépidante, sites historiques, etc. où l’on mange bien tout en se déplaçant avec aisance. En toute circonstance, « ça finit toujours par fonctionner ».

5 reflexions sur “Vietnam : Conclusion

  1. Yves 🎻

    Et bien, dévorant tant de beaux et « sûrement » bons menus, SVP, me faire parvenir une livraison à domicile serait très apprécié 🥗 Merci à l’avance !!!

  2. Christian O.

    Un des meilleurs résumé de la collection.
    Hormis la crème glacée, le coût de la vie est vraiment accessible – pour des nord-américains je précise.
    La cuisine semble très accessible pour tout palais préalablement exposé à la cuisine asiatique. Les photos me mettent en appétit!

    Nous attendons la suite impatiemment! Bonne route.

  3. Benito

    Merci pour tes commentaires c’est vraiment beau bon et facile à lire et à comprendre ce qui nous donne le goût d’y aller
    Bonne continuité et amusez vous bien !!!

  4. Lédine

    Très beau reportage! LonelyPlanet ne ferait pas mieux. Tu nous en mets plein les yeux et tu donnes le goût de connaître ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *